L’hypothyroïdie est une maladie très fréquente qui touche plus les femmes que les hommes. Selon les statistiques 10% de la population serait concernée. Le risque de développer un trouble thyroïdien augmente avec l’âge (surtout après la ménopause). 80% des cas sont causés par une maladie auto-immune : la thyroïdite d’Hashimoto… . Cette maladie induit une destruction de la glande par le système immunitaire qui n’est plus capable de reconnaître le soi du non soi. Le reste des cas d’hypothyroïdie s’explique souvent par des carences en micro-nutriments,  des intoxications, un terrain inflammatoire, certains régimes ou encore un épuisement généralisé. Les signes cliniques de l’hypothyroïdie sont facilement repérables.

Malheureusement beaucoup de gens atteints de trouble thyroïdien passent à côté du diagnostique mal grès l’évidence des symptômes cliniques. C’est le cas des hypothyroïdies frustes comme nous allons le voir.

Pourquoi beaucoup de malades passent ils à côté du diagnostique ?

Les médecins d’aujourd’hui ne basent plus leurs diagnostique sur les symptômes cliniques mais sur l’analyse biologique de la TSH et de la T4. Malheureusement ces analyses sont loin d’être suffisantes et ne donnent pas beaucoup d’information sur le fonctionnement thyroïdien.

La thyroïde produit deux hormones : La T4 qui est une forme inactive et la T3 qui est la forme active de l’hormone OR la thyroïde produit 90% de T4 et seulement 10% de T3. L’hormone T4 doit être convertie en T3 active par une enzyme hépatique appelé 5-désiodase.  En claire si cette conversion n’est pas faite l’individu sera carencé en T3 active et ressentira des symptômes d’hypothyroïdie mal grès une production correcte de T4.

L’enzyme 5-désiodase à besoin de certaines vitamines et minéraux pour fonctionner :

Vitamine A, E, sélénium, zinc, cuivre, magnésium

Un bon fonctionnement thyroïdien nécessite :

Iode, vitamine A, E, magnésium, tyrosine, fer, sélénium, zinc, B1, B2, B3, B6, B12, manganèse, cuivre

D’autre facteurs ont une influences négatives sur les hormones thyroïdiennes en diminuant la transformation de T4 en T3  OU en favorisant la conversion de la T4 en R-T3 (hormone inactive) :

  • Stress
  • Age
  • Obésité,  stéatose hépatique
  • Insuffisance rénale ou hépatique, diabète
  • Excès de tabac, alcool, café ou boissons light
  • Le jeûne
  • Les régimes hyper-protéinés
  • Excès d’iode , carence en vitamines et minéraux (vu plus haut)
  • Métaux lourds, PCB, chlore, fluor, dioxines, pesticides
  • Certains médicaments

Sachez aussi que la carence en vitamine D et en cortisol empêche le bon fonctionnement de l’hormone T3 dans les cellules… Comme vous pouvez le constater le bon fonctionnement hormonale globale ne nécessite pas seulement d’avoir un taux correcte de TSH et de T4.

Pour résumer voici les 4 causes de l’hypothyroïdie :

  1. La thyroide ne fabriques pas assez d’hormones (carences, thyroidite ect)
  2. La T4 n’est pas converti en T3
  3. La transformation de la T4 en R-T3 (forme inactive) est trop importante.
  4. La T3 ne peut pas pénétrer dans les cellules.

Quels sont les symptômes les plus fréquents de l’hypothyroïdie :

  1. Sécheresse cutanée 28%
  2. Troubles de la mémoire 24%
  3. Ralentissement intellectuel 22%
  4. Fatigabilité musculaire 22%
  5. Fatigue générale (asthénie) 18%
  6. Crampes musculaires 17%
  7. Frilosité 15%
  8. Paupières gonflées 12%
  9. Constipation 8%

Les signes physiques de l’hypothyroïdie :

(tiré du livre : le régime hormone de thierry hertogue)

 

Astuce : dans son livre le Dr Benoit Claeys donne une technique fiable permettant d’évaluer le bon fonctionnement thyroïdien consistant à prendre sa température corporelle le matin, avant de se lever (important). La température normale doit être comprise entre 36,1 et 36,7°C. En dessous de 36,1 il y a un risque fort d’être en état d’hypothyroïdie.

Vous devez prendre votre température le matin avant de vous lever, 4 jours de suite et à la même heure. Il est important de ne pas bouger.

En pratique, que faire en cas de dysfonctionnement thyroïdien ?

  • Il existe souvent une carence en Iode pour cela plusieurs possibilités : Consommer plusieurs fois par semaine des fruits de mer, des algues (fucus, tartare d’algues), condiments à base de kelp (algue riche en iode). Prendre un complément alimentaire d’iode (ampoule granion iode),
  • Apporter suffisamment de tyrosine qui est un acide aminé servant à la fabrication des hormones. Pour cela consommer des aliments qui en sont riches : oeufs, parmesan, volaille, poisson. Il existe aussi des compléments alimentaires à base de tyrosine.
  • Apporter du zinc, du sélénium et du fer. (fruits de mer, viande rouge, abats, noix du brésil)
  • Complémenter en vitamine D à dose de 4000 ui par jours.
  • Veillez à avoir des apports suffisant en magnésium
  • Soigner la dysbiose intestinal : il existe très souvent une dysbiose intestinal associée qui va engendrer non seulement des carences mais aussi une porosité intestinal avec inflammation chronique ce qui va fortement impacter le système hormonale dans son ensemble)
  • Adopter une alimentation hypo toxique (seignalet, paléo)

Enfin pour aller plus loin je vous conseils de lire le livre du Dr Benoit Claeys : En finir avec l’hypothyroidie… je le conseil souvent à mes consultants ayant des problèmes de thyroïde cela leurs permet d’avoir une vision claire du problème à fin de trouver de véritable solution. ( combler les carences, prendre un mélange de t4 et t3 plutôt que la t4 seule ect)

coaching santé en ligne avec sébastien perron

Ebook offerte

 

Top 5 des marqueurs sanguins refletant votre santé

Vous allez recevoir un email avec le lien de téléchargement ;)

Share This